Épidémies et famines en France du XVIII ème siècle

samedi 16 mars 2013
par  Michel LEFORT

1701

 

 

1702

1701 - 1702 :En avril les vignes gelées entre Seine et Loire, dans le sud-est et le nord de la France

 

1703

En février grande chaleur dans le nord de la France
En juin les pluies sont abondantes entre Seine et Loire et dans l’ouest de la France
26/11/1703 : une tempête a touché les îles Britanniques et le Nord de la France faisant de nombreuses victimes, dont 1 500 marins noyés du fait de la destruction de leurs navires
du 7 au 8/12/1703, s’est abattue en plein nuit, la plus violente tempête que l’Europe Occidentale a connu

 

1704

Avril et Mai les vignes gelées entre Seine et Loire, et dans l’Est de la France l’été fut rude

 

1705

En mai les vignes gelées entre Seine et Loire, dans le centre et dans le nord de la France.
Juillet caniculaire dans le sud-est de la France
En 1705 l’été fut si chaud que les thermomètres de l’époque furent brisés par la dilatation du liquide

 

1706

En janvier - la neige est abondante dans l’est de la France
en juin - grêle violente dans le sud-ouest de la France.

Dysenterie dans l’Anjou

1707

Cet été dans le Centre de la France, il n’y a pas eu de pluie du 25/03/1707 au 01/11/1707, sauf un orage le 24/07/1707
En juillet canicule entre Seine et Loire, dans l’ouest et le nord de la France
En octobre inondations entre Seine et Loire.

 

1708

Cet hiver fut extrêmement froid
en mai les vignes gelées entre Seine et Loire
En octobre la neige est abondante dans l’ouest et le nord de la France.

 

1709

En mai les vignes gelées entre Seine et Loire
Les pluies sont abondantes dans le Centre.
Juin les pluies sont abondantes dans le centre de la France, inondations entre Seine et Loire dans le Centre et dans l’Ouest.
04/01/1709 : 8°C à Paris se qui est correcte mais dès le lundi.
07/01/1709, lit-on dans une chronique de l’époque, commença une gelée qui fut ce jour-là la plus rude et la plus difficile à souffrir.
Le 13/01/1709 : -23°C à Paris.

Famine

1710

1709-1710 : Cet hiver a été très froid au poins que presque tous les arbres ont gelés. La récolte fut absolument nulle.
10/01/1710 : le thermomètre est descend à -12,10°C à Paris

Famine due à l’hiver rigoureux

1711

En mars 1711 la Seine déborda de 7,62 mètres

 

1712

Été chaud

 

1713

Été chaud
Avril : glacial entre Seine et Loire et dans le nord de la France ; les vignes gelées dans le Nord
Juin : vignes gelées dans le centre de la France

 

1714

 

 

1715

1715-1716 : Hiver long, rude et très neigeux du 20/12/1715 au 31/01/1716 et du début mars à la mi-avril.
A Paris, -20°C le 22/01/1716. En Savoie la neige avait 20 pieds d’épaisseur : il en était de même en Alsace.

 

1716

En 1716 il y a eu une inondation catastrophique dans la Somme
10/08/1716 : à Poitiers, une grande sécheresse qui continue depuis environ six mois a brûlé généralement toutes les légumes

 

1717

Un été chaud et sec en France.

 

1718

il y a une inondation à Amiens.

 

1719

Mars - Sec dans le nord de la France.
Avril - Vignes gelées entre Seine et Loire, dans le sud-ouest et l’ouest de la France.
Mai et juin ont été sec et chaud partout en France (sauf dans le Sud).
Juillet et août - Sécheresse et chaleur entre la Seine et le Loire, dans l’est, l’ouest et le nord de la France.
Septembre - Sécheresse entre Seine et Loire, dans l’ouest et le nord de la France.

Épidémie de dysenterie dans le Val-de-Loire

1720-1721

 

1720 : Épidémie de peste noire
1721 : Épidémie de peste en Provence (40 000 morts à Marseille et 80 000 dans l’arrière-pays provençal).

1722-1723

Été caniculaire.
l’année a été remarquable par une sècheresse extraordinaire, presque générale en Europe, depuis la mi-mars jusques au mois de novembre.
Il y a eu cette année une sécheresse qui a duré neuf mois sans tomber d’eau et seulement quelques rosées qui ont conserver les foins.

 

1723-1724

06/01/1924 : la 4ème des plus importantes des crues de la Seine avec 7,32 m
Un été chaud et sec en France.

 

1724-1725

 

1725 : Famine en Normandie, la population vit d’herbe des champs

1725-1726

Été caniculaire.

1726 : Famine

1726-1727

En septembre 1727 il y a eu une inondation importante à Carcassonne

 

1727-1728

 

 

1728-1729

Hiver long et rude, en particulier du 24/12/1728 au 22/12/1729.
De début mars à la mi-avril : en Poitou, l’encre gelait dans les plumes, même dans les pièces chauffées.
En Provence, les oliviers périrent. A Paris, le thermomètre s’abaissa jusqu’à -15°C. Le mois d’avril fut marqué par de fortes chutes de neige.
19/01/1729 : le thermomètre a plongé à -15,30°C à Paris
Été caniculaire.





1729-1733 : La première vague de l’épidémie frappa la France d’est en ouest à la fin de l’automne 1729, touchant le pays entier en environ 1 mois.

1729-1730

 

1730-1731

Cette année a été si sec de manière que des ruisseaux sont resté sans couler près de quinze mois dans certain endroit.

1731-1735

 

1735-1736

30/07/1736 : le thermomètre est monté jusqu’à 37°C à Paris !

 

1736-1737

 

 

1737-1738

En 1738 les pluies extraordinaires tombées sur Nîmes pendant plusieurs jours de suite ont provoqué des inondations d’une grande partie du terroir de la ville.
05/08/1738 : il fait particulièrement chaud à Paris avec 36,90°C !

 

1738-1739

 

 

1739-1740

Un hiver très froid
En France la saison froide dura du mois d’octobre 1739 jusqu’à mars 1740 ; à Paris on compta pendant ce temps 75 jours de gelées dont 22 consécutifs. Les gelées de 1740 furent moins rigoureuses que celles de 1709
Malheureusement la récolte fut compromise par les froids pluvieux de l’été 1740, qui présenta une température très basse

Famine en Touraine, la population mange de l’herbe

1740-1741

Le 26/12/740 : Paris connut la 2ème des pires inondations les plus importantes, la Seine déborda de 8,05 mètres.
L’hiver a été très froid avec plus de deux mois de suite de fortes gelées
L’été fut caniculaire en 1741. Après ces longues gelées, il y a eu près de cinq mois sans de pluie (126 jours à Cuers) les chaleurs furent fort violentes, mais sans orages tel que l’herbe des champs fut aussi sec que le foin.

1740 : Famine dans les régions atlantiques et le quart sud-est du pays, grande misère pain d’orge et d’avoine pour seul nourriture. Une épidémie de bronchite fait également de nombreuses victimes

1741-1742

Le mois de janvier 1742 fut très rigoureux en France, d’où, du 2 au 25/01/1742, les gelées furent ininterrompues. Dès le 27/12/1741, la Seine était prise par la glace.
Été caniculaire comme en 1741
02/07/1742 : Paris a été sous une canicule : 36,20°C.

Épidémies de typhus et de dysenterie sur la bretagne

1742-1743

Été caniculaire
16/05/1743 : Le Furan a emporté l’écluse du moulin Pierrefort.

 

1743-1744

 

 

1744-1745

En octobre 1745 le Vistre est en crue.

 

1745-1746

 

 

1746-1747

 

1747 : Famine dans le pays Lyonnais, la vallée de la Garonne et le Haut-Languedoc

1747-1748

Le 23/06/1748 il a fait très chaud : 36,90°C à Paris !

 

1748-1749

Hiver doux en Belgique
23/07/1749 : le thermomètre plafonne à 36,90°C à Paris !

 

1749-1750

 

1750 grande famine

1750-1751

L’été 1751 : dans le Sud-Ouest, “après un printemps dérangé et pluvieux, il vint une sécheresse extraordinaire, avec de grandes chaleurs qui firent périr la récolte. Les herbages manquèrent.
Ce fut une année des plus critiques et des plus disetteuses. ”

 

1751-1752

 

1752 grande famine

1752-1754

 

 

1754-1755

23/01/1955 : la 5ème des pires crues de la Seine avec 7,12 m mesuré à l’échelle d’Austerlitz

 

1755-1756

La Seine gèle entièrement et la glace s’étend jusqu’à 8 km en mer. Le 31/01/1756, un chroniqueur note que " plus de 2000 personnes patinent sur la seine

 

1756-1757

Été caniculaire
14/07/1757 : Paris étouffait sous les 37,70°C

 

1757-1758

19/01/1758 : 60 cm de neige ont recouvert la Beauce.

 

1758-1759

 

 

1759-1760

1759 été caniculaire
18/07/1760 : Paris était sous la canicule avec 37,70°C

 

1760-1761

1760 été caniculaire

 

1761-1762

1761 été caniculaire

 

1762-1763

1762 été caniculaire
En janvier à Paris la moyenne de la température a été de -2,40°C et donc la Seine a été gelée

 

1763-1764

En février 1764 la Seine déborda de 7,33 mètre
22/06/1764 : une chaleur exceptionnelle a frappé la France : 37,50°C à Paris

 

1764-1765

26/12/1764 : un grand et épais verglas aurait recouvert la Beauce jusqu’au 31

 

1765-1766

26/08/1765 : une importante canicule se produit à Paris avec 40°C

 

1766-1767

Hiver très froid
On passoit à Langon sur la Garonne les boeufs

 

1767-1768

 

 

1768-1769

 

1769 grande famine

1769-1770

 

1770 grande famine

1770-1771

 

 

1771-1772

Été caniculaire en 1772
hiver neigeux
24/06/1772 : Paris a souffert sous une chaleur accablante de 36,80°C

 

1772-1773

14/08/1773 : il a fait chaud à Paris avec 39,40°C à l’ombre
Été caniculaire

1772-1773 : Épidémie de variole, de grippe et de typhoïde, notamment en Bretagne intérieure

1773-1774

 

1774-1775

Hiver glacial Très rude dans le Nord, cette saison ne présenta par contre aucune anomalie remarquable dans le Centre et le Midi

 

1775-1776

Un hiver très froid, très rude dans le Nord
Les fortes gelées commencèrent en France dans la nuit du 8 au 9/01/1776 et durèrent jusqu’au début de février.

1775 : grande famine
1776 : Épidémie de typhus et de dysenterie dans le diocèse du Léon

1776-1777

14/08/1776 : il a fait chaud à Paris avec 36,10°C à l’ombre !

 

1777-1778

Été caniculaire.
05/07/1778 : une canicule à Paris : 36,20°C

 

1778-1779

Été très chaud dans la France du Nord

 

1779-1780

Été très chaud dans la France du Nord en 1779

1779 : Octobre - Épidémie de dysenterie dans la France du Nord après un été très chaud

1780-1781

Un printemps chaud suivit d’un été chaud

1780 : Grave épidémie de dysenterie qui depuis 1779, provoque la mort de 132 000 personnes en Bretagne

1781-1782

16/07/1782 : on a enregistré 38,70°C à l’ombre à Paris

1781 : Pneumonie infectieuse dans l’Ouest.
L’épidémie de grippe s’étendit d’est en ouest à partir de l’hiver 1781/1782

 

1782-1783

1783 Été caniculaire, Hiver glacial
C’est surtout dans le Nord de la France que cet hiver fit sentir ses rigueurs depuis le début de novembre jusqu’en avril
Dans la capitale on enregistra 69 jours de gelée consécutifs





1782 : Famine.
1782-1785 : Pneumonie infectieuse dans l’Ouest

1783-1784

Été caniculaire
En février 1784 inondation du Rhin

1784-1785

1785 été caniculaire
Lors de l’été 1785 il y a eu une grande sécheresse dans toute la France

1785-1786

 

1786-1787

1787 la France a connu un printemps et un été terriblement secs, qui ont compromis les récoltes.

 

1787-1788

Le 12/07/1788 : une chaude journée avec 33°C à Paris et 33,50°C maximale à Montmorency.

1788 : grande famine

1788-1789

L’Europe entière subit les rigueurs de ce remarquable hiver, principalement du 10/11/1788 à la mi-janvier 1789
A Paris, où la Seine resta gelée du 26/11/1788 au 20/01/1789

1789 : Graves disettes dans la plupart des régions après un hiver très rigoureux

1789-1790

Inondations catastrophiques durant le printemps à Nîmes
L’été et l’automne 1790 sont tellement secs dans la moitié nord de la France qu’en de nombreuses régions les vignes ne donnent presque rien

 

1790-1791

Été caniculaire

 

1791-1792

 

 

1792-1793

1793 Été caniculaire et très sec
11/07/1793 : le thermomètre monte jusqu’à 40°C à Valence dans la Drôme
08/08/1793 : ce jour-là il a fait jusqu’à 38,40°C à Paris

 

1793-1794

1794 Hiver glacial
Deux périodes de gelée intense : la première de la mi-décembre à la fin de janvier et la seconde de la mi-février à la fin de mars

 

1794-1795

25/12/1794 au 28/01/1795 : le 23/01/1795 le thermomètre descendit à -23,50°C.

 

1795-1796

hiver doux en Belgique et en France.

 

1796-1797

 

 

1797-1798

Été caniculaire

 

1798-1799

26/12/1798 : à Paris il a été enregistré -17,60°C minimum. Du 29/12/1798 au 19/01/1799 la seine a été gelée

 

1799-1800

1799 : Été caniculaire

 

Source : http://angeneasn.free.fr/epidemies.htm


Agenda

 

2018

 

 

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930